L’ONG Citoyens des rues à la Bluezone Zongo

<< Retour

CDR Bénin est une association à but non lucratif, non confessionnelle et apolitique qui a pour objectif d’aider les enfants des rues de Cotonou afin de les réinsérer et leur offrir des perspectives d’avenir. Ses activités sont menées depuis Septembre 2011 au foyer Sonagnon. Elle a été créée suite au constat de la situation précaire des enfants des rues, notamment au Bénin. Les conditions dans lesquels les enfants vivent les rendent encore plus vulnérables à toutes formes d’abus: traite des enfants à des fins économiques et sexuelles, trafic des enfants vers des sites d’exploitation, maltraitance (violences verbales, psychologiques et physiques exercées contre les enfants), etc…

citoyens 665

Ces enfants, vivent dans des conditions très difficiles dans les quartiers de Gbégamey, Zongo, Jonquet et Guinkomey à Cotonou pour ne citer que ceux là. Citoyens des Rues mène un grand nombre d’activités au profit de ces enfants victimes d’exclusion au Bénin avec pour objectif de les resocialiser.

La Bluezone de Zongo accueille les activités socio-éducatives des enfants du foyer  »Sonagnon » dans le cadre du partenariat entre les responsables de l’ONG « Citoyen des Rues Bénin » et la Bluezone. Au cours de ces séances hebdomadaires, les enfants, accompagnés par un ou deux animateurs de l’ONG, s’adonnent à plusieurs activités: danse, basket-ball, initiation à l’outil informatique, lecture, arts plastiques…

Adolphe APOVO, Président de l’association explique «les activités ludiques constituent un véritable outil d’encadrement pour les enfants. En effet, tout jeu est fondé sur des règles que les joueurs sont tenus de respecter. Les éducateurs du foyer Sonagnon utilisent ce moyen pour apprendre aux enfants à respecter les règles de la société. Ainsi, en même temps que les enfants se divertissent, les jeux collectifs leurs apprennent des règles sociales qui contribuent à leur socialisation. La Bluezone dispose d’infrastructures adéquates pour accueillir toutes nos activités psychosociales».

PARTAGER