Le sel de cuisine: un poison ordinaire

<< Retour

Le mercredi 24 février, la Bluezone a accueilli une conférence sur la diététique et la nutrition.

conférence 665

Notre état de santé est le reflet de notre environnement, de notre mode de vie et de toute notre alimentation. Les études montrent que partout dans le monde, nous consommons trop de sel ; souvent le double de ce qui est recommandé. Or, ce régime salé a une influence directe sur la pression artérielle et donc sur le risque d’accidents cardio-vasculaires. L’apport de sel ne devrait pas dépasser 2g/jour selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

C’est ainsi que dans le cadre du partenariat entre l’ONG CESAR-BENIN et la Bluezone, le Diététicien Holistique – Consultant Nutritionniste en Médecine Cellulaire le Dr Paul AKOGBEKAN a animé une séance d’information sur le thème: « le sel de cuisine, un poison ordinaire ».

En effet, l’ONG CESAR-BENIN œuvre pour la prise en charge de la santé grâce à une approche essentiellement nutritionnelle. Sa mission n’est pas de se substituer aux médecins, mais d’apporter une assistance paramédicale concrète et pratique.

Selon le Dr Paul AKOGBEKAN « la santé de chacun de nous relève avant toute considération, d’une question d’importance individuelle, voire très personnelle. Nous nous empoisonnons tous les jours en toute ignorance et en toute inconscience, à travers notre alimentation et tous les médicaments que nous consommons».

La séance a débuté par la projection d’une vidéo intitulée: « le sel et ses dangers ». Elle s’est poursuivie par des explications bien nourries de l’orateur. «Le sel favorise la rétention d’eau et augmente les risques d’hypertension artérielle. C’est un poison classique qui ronge, ruine et peut tuer » a-t-il souligné. Il a continué en invitant le public à relayer l’information et à habituer les petits enfants à ne pas consommer de sel.

PARTAGER