Conférence annuelle Hunger Free World

<< Retour

L’ONG Hunger Free World a choisi la Bluezone pour sa conférence annuelle. Le thème retenu était : «L’agriculture familiale, quelles stratégies pour l’adhésion de la jeunesse ? ».

hunger-free-wolrd-1-665

Existant dans cinq pays (Bénin, Burkina Faso, Ouganda, Bangladesh, Japon) l’ONG Hunger Free World œuvre pour le développement communautaire. L’objectif principal de cette organisation internationale est le renforcement des capacités des populations dans le but d’assurer le droit à l’alimentation pour tous. Cet objectif est poursuivi à travers la mise en œuvre de projets initiés à partir des besoins identifiés par les populations elles-mêmes. L’ONG a sous sa tutelle un mouvement de jeunes appelé Younth Ending Hunger ( YEH) qui mène ses activités dans les domaines de l’hygiène et de la sécurité alimentaire.

Comment amener le plus grand nombre de jeunes à adopter le concept de l’agriculture familiale pour lutter efficacement contre la faim ? Par quels mécanismes, intégrer dans le subconscient des jeunes, l’impérieuse nécessité d’embrasser les métiers de l’agriculture ? Telles ont été les grandes interrogations qui ont animé les débats autour du thème auquel les jeunes du YEH ont apporté des ébauches de solutions.

Venus du Bénin et du Burkina-Faso, ces jeunes ont émerveillé les partenaires présents à cette conférence comme la JCI et Agriprofocus, à travers leurs actions. Consciente du phénomène de l’insécurité alimentaire qui n’épargne aucun pays de l’Afrique de l’ouest dont le Bénin, la représentante du YEH Bénin Chancelle Ogoulola évoque « une éradication de ce mal par une prise de conscience des jeunes, de leurs potentialités ainsi que leur orientation vers les secteurs pourvoyeurs d’emploi, notamment le secteur agricole. Ceci, afin d’assurer une autosuffisance alimentaire durable dans le monde frappé par la croissance démographique. »

La Représentante de Hunger Free World au Bénin qui chapeaute le YEH, Fatoumatou Batoko Zossou a exprimé son satisfecit de la prise de conscience de ces jeunes qui œuvrent pour la réduction de la pauvreté. Elle les a conviés à faire preuve de dynamisme et à sensibiliser d’autres jeunes à leur cause pour une lutte efficiente contre l’insécurité alimentaire, un des objectifs du développement durable.

PARTAGER