Concours littéraire «Mon plus beau livre»

<< Retour

FAEGLA-BENIN a choisi la Bluezone pour la remise du prix du concours littéraire « Mon plus beau livre ».

faeglaaa 665

La Fédération des Associations d’Ecrivains, Gens de Lettres et Assimilés du Bénin est une organisation à but non lucratif qui œuvre pour la promotion de la littérature au Bénin. Elle aide l’Etat à mieux conduire les programmes artistiques et littéraires. Dans le cadre de journée mondiale de la francophonie, l’ONG a récompensé les efforts de quelques jeunes acteurs de la chaîne du livre au Bénin. C’était à la faveur d’une cérémonie symbolique de délibération des résultats du concours dénommé ‘’Mon plus beau livre’’, ce mardi 22 mars 2016. Déroulée à la salle polyvalente, cette cérémonie conduite par le président de la FAEGLA-BENIN, Florent Eustache HESSOU, a primé six lauréats.

Cette nuit littéraire a été rehaussée par la présence d’ Anne-Marie ODOUNHARO HONNOUGAN, Directrice Nationale de la Promotion du Livre au Bénin. Dans sa brève allocution, elle a montré sa satisfaction et encouragé les organisateurs à multiplier ce type d’activité à l‘endroit de la jeunesse béninoise. « Il s’agit d’une très bonne initiative qui vient remettre le livre à sa juste place dans la société », a-t-elle renchéri avant d’exhorter les participants a développer leur passion pour la littérature.

faegla2 (2) 665

Dans le rang des acteurs de la chaîne du livre distingués et encouragés au cours de la cérémonie, on peut citer : Tanguy AGOI, journaliste spécialiste des questions de littérature sur Canal3,Carmen TOUDONOU, Habib DAKPOGAN et Méchac ADJAHO, auteurs, Koffi ATTEDE et Rodrigue ATCHAOUE, promoteurs de maison d’édition et bien d’autres personnes.

Pour sa participation à la réussite de cet événement, la Bluezone a aussi été honorée en recevant le trophée «Plume Fédérale» ainsi qu’une distinction.

Cette initiative est à sa première édition et elle entend œuvrer à la pérennisation et à la promotion durable de la langue française à travers la lecture pour éveiller l’amour pour le livre auprès des jeunes apprenants.

Quelques vers de slam, des intermèdes musicaux et culturels, ainsi que des lectures de passages d’ouvrages, ont meublé la manifestation.

PARTAGER