Un « train test » pour le trajet inter urbain Cotonou-Pahou

<< Retour

L’annonce de la prochaine mise en service d’un train de passagers inter urbain entre Cotonou et Pahou a été reçue avec beaucoup d’intérêt par les populations. Pour des milliers de personnes qui subissent chaque jour les désagréments de l’engorgement du trafic routier, cette initiative du Groupe Bolloré est une avancée remarquable.

Train 665

Mercredi 6 mai dernier, une délégation d’experts du Groupe Bolloré a parcouru le tronçon Cotonou – Pahou en train ; l’occasion pour eux d’apprécier l’état de cette portion de la voie ferrée. Parti de la Gare Centrale de Cotonou, le « train test » s’est arrêté à Cadjehoun Saint-Jean, avant de poursuivre son itinéraire le conduisant successivement à la gare de Godomey, Cococodji pour sa destination finale, Pahou.

A chaque gare, les spécialistes ont fait des observations : « l’essentiel pour le trajet inter urbain Cotonou – Pahou existe, même si ce tronçon est dans un certain état de vétusté » nous a confié Joseph AOUDA, précisant toutefois que « pour le confort des passagers, il faudra des travaux préliminaires sur ce tronçon ».

Si la traversée s’est déroulée sans incident, les experts et l’équipe du Groupe Bolloré ont observé que les riverains ont perdu tout réflexe de sécurité, notamment le long de la voie de chemin de fer.

En effet, certains commerçants occupent les abords immédiats des rails, installant en toute quiétude des étals de marchandises, obstruant le passage du train et l’obligeant à s’arrêter en attendant le dégagement de la voie. Notre « train test » a dû s’arrêter pas moins de six fois pour ces motifs. Dame Sésénon nous a confié : « depuis trois ans que j’ai installé ma petite affaire à proximité des rails, il n’y a quasiment pas de train qui passe ». A l’imminente renaissance du train qui s’annonce, chacun devra renouer avec les bonnes pratiques afin que le train puisse de nouveau circuler normalement.

PARTAGER