La gare centrale de Cotonou fait peau neuve

<< Retour

14 janvier 2015

C’est une gare flambant neuve qui est inaugurée aujourd’hui par le chef de l’Etat du Bénin, Son Excellence Dr Thomas Boni Yayi, et Vincent Bolloré, président du Groupe Bolloré. Une véritable renaissance pour la gare centrale de Cotonou, fleuron de l’histoire du train béninois et de son Organisation Commune Bénin Niger des Chemins de fer et des Transports, plus connue sous l’acronyme OCBN.

Gare de Cotonou, Blueline Benin Benin2025 - Groupe Bolloré

Les plus anciens se souviennent de l’activité économique foisonnante autour de la gare ferroviaire. A l’origine, dès le début du XXe siècle, le train de l’OCBN devait relier Cotonou à Niamey via Parakou. La Seconde Guerre mondiale a mis fin à l’aventure. Mais aujourd’hui, l’espoir renaît avec la perspective de relier Cotonou à la boucle ferroviaire ouest-africaine. Partenaire stratégique du projet, notamment sur l’axe Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey, le Groupe Bolloré a entièrement remis à neuf la gare centrale de l’OCBN. Aujourd’hui, sa façade bleue et blanche en impose par son allure et fait la fierté des Béninois qui vont découvrir le plaisir de prendre le train.
La gare de Cotonou rénovée, c’est tout un écosystème vertueux qui se met en place avec un embellissement du quartier très apprécié des Cotonois. La gare centrale de Cotonou va également redevenir au fil des mois un lieu de convivialité, de découvertes et d’échanges, notamment économiques, créant un troisième pôle de croissance autour des infrastructures de transport, après le port et l’aéroport.

La gare de Cotonou sera également un espace d’échanges proposant des activités  culturelles ou d’informations et des expositions sur l’énergie durable et la batterie électrique proposée par le Groupe Bolloré.

Des services gratuits et pérennes :

Près de la gare, les Béninois pourront en effet découvrir les bienfaits de cette énergie durable dans une Bluezone située dans le quartier de Zongo. Dans cette Bluezone encore en chantier, les Béninois auront accès dans quelques semaines à un ensemble de services gratuits et pérennes.

 

PARTAGER